Journal Altitude : août 2021

Avons-nous une influence écologique?

Qui ne s’est pas déjà questionné sur l’impact de ses petits gestes écologiques au quotidien? Lorsque je récupère ou que j’utilise le compostage à la maison, jusqu’où mon exemple influence-t-il mes enfants et mon entourage? Il y a une dizaine d’années, quand les bacs bruns n’étaient pas encore de mise dans les villes, ma grande fille qui venait d’emménager dans son nouvel appartement m’a téléphoné : «  Maman, qu’est-ce que je fais avec mes pelures de légumes? Je n’ai pas de bac de compostage ici! » Prise de court par sa question, je lui réponds qu’elle ne peut certainement pas s’installer un composteur sur le palier de son immeuble, alors… les mettre à la poubelle? Bref moment de silence, suivi de cette phrase qui se gravera dans ma mémoire: «  Tu ne comprends pas! J’ai composté toute ma vie! Je ne peux pas jeter ça aux poubelles! » Je réalise alors que mes enfants ont toujours connu le compostage domestique. Bien longtemps avant la venue des bacs bruns, ma mère utilisait un bac de compostage maison dans la cour.

Je me souviens encore de mon admiration, lorsque jeune adulte, j’ai vu pour la première fois « l’or noir » produit par ces déchets végétaux. Son jardin était d’ailleurs resplendissant! C’est par son exemple que le compostage s’est ancré dans nos habitudes familiales. Comme il n’y avait pas d’alternative pour ma fille, c’est avec une infinie tristesse qu’elle a jeté pour un temps ses déchets végétaux. Mais ce jour-là, j’ai compris l’effet réel de nos gestes environnementaux sur nos proches. Ma mère utilisait des sacs réutilisables qu’elle avait fabriqués elle-même pour faire ses emplettes à une époque, pas si lointaine, où le sac de plastique régnait en maitre! Sans le savoir, elle m’a incitée à l’imiter. Aujourd’hui, je suis fière de sa persévérance! Elle m’a permis d’élever mes enfants dans une conscience écologique que je vois maintenant transparaitre dans leurs gestes au quotidien. Soyons une inspiration pour notre entourage! Transmettons à nos jeunes des traditions leur offrant un avenir plus vert et écoresponsable.

N’oubliez pas la prochaine conférence de la SHÉDO le jeudi 19 août 2021 à 19h30. Saviez-vous qu’il est illégal de réhabiliter un oiseau sauvage sans permis? Comment fonctionne un centre de réhabilitation pour les oiseaux blessés? Venez rencontrer sur Zoom, Mme Jo-Annie Gagnon, conférencière pour le Centre de refuge Le Nichoir.

Nous vous rappelons que votre carte de membre de la SHÉDO (25 $) vous donne droit à un rabais de 10 % dans la plupart des pépinières, en plus de vous permettre d’assister à nos conférences? Vous pouvez aussi payer 10 $ par conférence (paiement 48 heures à l’avance) par chèque, argent comptant ou virement Interac. Communiquer avec Monsieur Eddy Dupuis: e . d u p u i s @ h o t m a i l . c a

Facebook : https://www.facebook.com/hortistdonat
Pour nous rejoindre en général: hortistdonat@gmail.com

(par Chantal Pepin, membre invitée).

Une réflexion sur “Journal Altitude : août 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s